ACTUALITÉS-08


December 2008



Féliz Navidad 2008

COMMUNIQUE NOEL 2008



Par Nuria Blanco de Andres

AN 2008- AN DE LA CRISE ECONOMIQUE MONDIALE

La tourmente d´abandons et martyrs de galgos continue et le spectre d´un mauvais avenir hante ces pauvres démunis, l´itinéraire suivi ne change pas pour des milliers de galgos sur notre sol Espagnol :

1º Errance, d´où, renversements , malnutrition, déshydratation, fractures de membres, problèmes de peau, blessures , etc sans recevoir aucun soin du tout, pendant des jours, des semaines ou des mois etc..

2º Dépôt massivement dans les fourrières du pays où ils seront euthanasiés après le temps convenu, ou au pire

3º.- torturés en leur faisant subir des martyrs indescriptibles propres à des sadiques ou barbares. (pendaison, jetés au puits, brûlés etc…)

Nul ne peut s´opposer efficacement à cette barbarie. Les responsables restent impunis. On a identifié les tortionnaires à plusieurs reprises sans donner suite devant la justice aux plaintes portées.

Il n´y a jamais aucune volonté politique d´agir sur tous ces constats de barbarie affreuse ou au moins de créer quelque réglementation sur l´utilisation du galgo ou de l´élevage sans contrôle. Nous avions déjà eu des entretiens et proposé un paquet de mesures pour réglementer cette activité auprès des autorités et de la fédération de galgueros mais cela n´a abouti a rien.

Les autorités restent muettes et encore plus maintenant où cette tragédie est effacée par le déclenchement de " la crise économique " qui occupe tout l´espace politique et social dans notre société. Mais on croit qu´il doit y avoir aussi une crise morale.

Malgré tout cela et comme chaque année , afin d´ essayer d´améliorer le sort de quelques malheureux, et comptant sur des moyens très limités mais toujours avec : volonté, constance, et engagement, Amigos de los Galgos a déployé directement " sur le champ de bataille " toutes sortes d´ efforts matériels et personnels pour sauver quelques uns de ces martyrs bien que cela soit une goutte d´eau dans l´immensité de l´océan.

Mais c´est seulement grâce au soutien de beaucoup de gens dévoués en France et en Belgique et très chers à notre cœur qu´on a pu réussir à rendre leur dignité à presque 200 chiens qui étaient en détresse sur le terrain de la maltraitance et de la barbarie qu'est notre pays, l'Espagne.

Aujourd´hui je veux, premièrement commencer ce récit en témoignant de notre reconnaissance à toutes ces personnes qui rendent possible notre existence comme Association de Sauvetage de Galgos directement sur place.

REMERCIEMENTS

A Sylvie Malavialle , engagée depuis longtemps dans la protection animale, pour nous avoir permis d'avoir un stand à Mont de Marsans et accepter la lourde tâche d´être notre coordinatrice en France. A Thierry son mari, d'être devenu notre webmaster et de nous donner un coup de main pour le site, il nous soulage énormément.

A la suite et comme on dit toujours, la colonne principale de l´Association, c´est à dire, tous les ADOPTANTS, avec un grand A, de nos galgos en France et en Belgique , qui ont donné à nos protégés pendant toutes ces années écoulées, la vie digne qu´ils méritent et qu´on leur avait niée dans leur pays depuis leur naissance.

Familles d´Accueil :

A Christine , à Castres, notre fidèle et loyale amie qui a déjà accueilli quelques 20 mâles dans la plus grande sécurité et tout le confort pour eux, leur donnant même le droit à une " sieste à l´Espagnole " comme on peut voir sur la photo.

A Noëlle dans le Centre de la France " la nounou " de nos galgos et podencos comme elle se surnomme elle même . Elle accueille continuellement nos protégés et notamment nos petits podencos. Noëlle et son mari André sont toujours là pour nous dépanner avec nos chiens en difficultés. Bref, une famille hors de commun et charmante. Ci-dessous, les galgos dans le fauteil.

A Joanna Simm et Sandy Leach qui sont deux âmes charmantes et patientes. Elles nous ont aidé à plusieurs reprises avec des accueils . En plus, elles ont fait une campagne de sensibilisation à Carcassonne avec nos chiens inscrits dans " le jour international du chien ".

Une grande gratitude pour Joanna qui garde Sancho et Quijote en accueil depuis longtemps et leur donne tous les soins dont ils ont besoin.

Sandy qui, bien que partie en Angleterre, continuera à nous donner son soutien ici.

A Sylvie Malavialle de Mont de Marsan , qui a accueilli constamment des chiens chez elle en plus des trois galgos qu´elle a adoptés de Amigos de los Galgos. Elle est très engagée dans la protection animale depuis toujours et a accepté de joindre notre mission et devenir notre coordinatrice en France. Sur la photo Sylvie et la petite Julieta.

A Marie Delamarre à Montpellier, qui a rejoint notre équipe récemment, elle est très dévouée et a déjà accueilli trois galgas depuis qu´elle a commencé à travailler à nos côtés.

A Annie Echard aussi pour accueillir plusieurs de nos chiens : Caton, Karina et d´autres...

A Céline Allary qui nous a aidé le jour du sauvetage de Luni en France et nous a acueilli pas mal de chiens : Yoana, Cristina, Sanson , Ulises, etc...

C´est notre devoir de remercier du plus profond du cœur Carole Petit-Pierre, pour son dévouement continu avec nos chiens difficiles et " surtout " pour les soins qu´elle a offerts jusqu`au dernier moment de sa vie à LIBRA, chienne maltraitée en France.

Covoiturages :

Le transport de chiens à l´étranger. Cela constitue une partie très importante et même décisive de notre mission.On a parcouru des milliers de Km pour amener nos chiens au déstin du bonheur.

Nous voulons remercier :

La famille Noëlle et André qui en plus d'être famille d'accueil, ont fait plusieurs voyages à la frontière et même en Espagne

A Cecile Prat , Sylvie Malavaille et à tous les adoptants qui se sont rendus à la frontière pour recueillir ces chiens.

Notre gratitude immense à Philipe Gues et à Laetitia Despierres pour s´être rendus deux fois en Espagne, au refuge de Pedro Muñoz pour recueillir sa galga la première fois et la deuxième fois avec un camion chargé de dons pour lerefuge.

Encore merci à Laetitia d'avoir monté un stand à Mont de Marsan au mois de Mai pour Amigos de los Galgos avec l´aide de Sylvie Malavialle. Merci aussi à Laeititia pour soigner avec amour à Camilo.

Nos bienfaiteurs extraordinaires

A Monsieur Frederic Jourdan, (adoptant ) pour son soutien et sa générosité en nous apportant du bon matériel pour nos refuges par le biais de Dominique Dely en Belgique.

A Francoise Boutherre , (adoptant) pour son dévouement et son soutien à notre mission, depuis si longtemps, et pour nous faire de la pub sans arrêt au profit de nos protégés.

A Cecile et Gregory Dessaint , d´Ardeche (adoptants) à leur famille ainsi qu'à leur vétérinaire pour leur soutien généreux et leur aide très efficace. Sur la photo à droite Cecile et Cleo.

A Yvone Collet, Mª Claude Eggen de Suisse et Sophie Souede Bonnal , Chris Reith, M. Flamand Alain, Mlle Boinet Sophie , Mlle Laurence Gachon , Mme Maguer Annie et Mme Chazette, Mlle Cheritt Wisser Catherine (ces derniers adoptantes) pour leur soutien très généreux à nos refuges et à notre mission

A Greyhound in Need qui nous a aidé avec les frais vétos pour préparer 10 galgos de nos refuges.

Au group d´USA, Judy Greenfield, Julie et Debbie, pour leur appui en permanence depuis l´Amérique pour nos refuges et pour notre équipe Amigos. Sur l´image à gauche, Julie, Debbie et Gonzalo à l´aeroport de Madrid en recueillant des dons provenants de Colorado.

A tous ceux qui au fur et à mesure de leurs moyens nous ont soutenus , à tous ceux qui nous approvisionnent de dons pour nos refuges à tous ceux qui donnent de l'amour à nos protégés . Heureusement ils sont nombreux et pour que le texte ne soit pas excessivement long, nous préférons ne pas les ajouter personnellement bien qu´ils restent dans notre cœur, nous avons la plus grande gratitude. Un grand merci à vous.

A tous les membres adhérents, heureusement ils sont nombreux, ils ne sont pas moins à nous aider avec leur cotisation qui est aussi une aide précieuse et utile pour nous soutenir dans notre tâche. En plus, d'être membres adhérents, ils représentent pour nous un soutien moral en sachant que des terres lointaines et au delà de nos frontières, on se souvient en permanence de nos chiens malheureux et de notre combat.

En Espagne

Dans notre pays, nous tenons à remercier à Mª Jose Canalda qui toujours est prête pour soutenir Amigos de los Galgos, à Cristina de Palencia , à Nieves de Tolede à Alicia de Evolución , à Pilar Herraez super benevole pour son dévouement aux chiens le plus en besoin et à Rosa de Badajoz , pour son combat acharné avec les chiens malhereux de sa région et surtout à ceux de la grande fourrière de Olivenza.

Ainsi que en Andalousie à Isabel, Mª Angeles et Mercedes, qui gèrent au mieux leur refuges dans un entourage bien hostile et difficile et avec très peu de moyennes.

De côté refuges à Loli, Juan Antonio et toutes les autres personnes de l´équipe de Pedro Muñoz,


Nous tenons à exprimer toujours un enorme gratitude à notre grande amie Mª Luisa de Las Nieves très chère au coeur, pour avoir aidé depuis les années à autant de chiens, dont galgos et podencos . Elle a été et encore reste notre référence dans la P.A.

C´est là que nous avions commencé comme benevoles il ya 17 ans.

Voici, Mª Luisa, sur la photo avec quelques de ses galgos

A la Clinique de Arturo Soria, géré par les docteurs Andres Sanchez Carmona et Javier Bellver, ils sont deux vetos extraordinaires et en plus ils nous ont aidé toujours.

Aussi à Pilar, Amanda et Luz, de cette clinique, des gens merveilleux que toujours soutiennent notre cause.

Il y a encore beaucoup d´autres personnes autour de Amigos de los Galgos qui nous aident en Espagne dans notre tâche quotidienne , un grand merci à tous et toutes.

Forums de diffusion :

Nos tenons à remercier Anne Marie, l'administratrice du " forum des lévriers " pour son soutien à notre combat depuis le début et son appui sincère dans des moments difficiles.

A Beryl Brennan pour le soutien qu´elle nous donne sur sont site " galgosnews " un super, excellent site Anglais pour nos galgos.

Nous remercions également le forum Rescue et ses administrateurs de nous avoir toujours permis de diffuser nos communiqués ainsi que les annonces pour nos chiens à l´adoption.





Notament notre gratitude à Dominique et Jacques Dely pour s´avoir proposé à être notre "voix" en Belgique




NOTRE DELEGATION EN BELGIQUE - ORIGINE

Notre atout le plus important de cette année a été la création de la délégation Belge d'Amigos de los Galgos, grâce à Dominique Dely, personne dévouée ainsi que sa famille, à notre combat sur place.

Elle est apparue dans nos vies, par hasard, lors d´un voyage échoué qui devait transporter 21 chiens de Pedro Muñoz vers la Belgique, parmi lesquels plus d´une dizaine d'adoptés, et ce, via un groupe belge de sauvetage. Malheureusement, nous avons été contraintes de le refuser autant de la part du refuge de Pedro Muñoz à qui appartenaient les galgos que de la nôtre, étant donné que le transport qui s´est rendu aux portes du refuge, n´était pas du tout celui qui avait été convenu avec le groupe belge de sauvetage qui devait les prendre en charge. Ce transport ne répondait pas aux critères établis et n'était donc pas approprié pour transporter autant de chiens, en toute sécurité et dans de bonnes conditions, pendant +/- 1.700 km !

Sur la photo ci-dessous vous verez tous les galgos dans le refuge de P. Muñoz, déjà super preparés " en ordre de partir" pour être remontés ce jour là en Belgique.


Pour nous, le plus important est d'assurer la sécurité et la qualité dans le sauvetage des galgos. On considère que nos chiens ne sont pas des marchandises que l'on entasse dans un transport pour faire des économies. Cela nous demande beaucoup d´effort, de souffrance et d´argent pour les préparer à l'adoption. On ne peut pas se permettre de risquer leur vie et de les stresser dans un mauvais transport pendant un aussi long trajet !

De ce fait, nous avons du amener, sous haute sécurité, tous les galgos qui étaient adoptés dans une pension canine, et ce, grâce à une bénévole qui s´est occupée de les soigner, en attendant de pouvoir les rapatrier chez leurs maîtres, grâce à un transport à l´hauteur du bien-être et du confort de nos bien aimés.


Et c´est alors que Dominique Dely et son mari, sont arrivés. Ils connaissaient bien la cause du galgo depuis quelques années. Ils avaient tout compris et partageaient notre point de vue. Pour ne pas décevoir les pauvres adoptants et surtout permettre aux galgos adoptés de rejoindre leurs familles, ils nous ont donné une bonne preuve d´amour envers nos chiens, de dévouement sérieux et d'efficacité, en nous offrant un bon transport à la hauteur de ce que nous demandions pour les faire remonter en Belgique en toute securité.


Nous avions convenus de nous retrouver à la frontière, voir notre rubrique réussites. Deux jours plus tard, et grâce à Dominique et Jacques, tous les galgos étaient arrivés en toute sécurité en Belgique et ont été reçus et examinés par un veto. Les adoptants ont été ravis de pouvoir serrer dans leurs bras leurs galgos autant attendus !

Jamais, nous n´oublierons l´aide si précieuse que nos galgos ont reçu de cette famille en cette occasion !



A la suite elle a organisé un rassemblement pour nos galgos avec un grand succès.



Depuis lors, après tout ce temps écoulé, nous avons pu vérifier que, hors de toute rhétorique pompeuse et vide sur le sauvetage de galgos, que Dominique et son équipe d'Amour de Galgos, possèdent les compétences pour faire un travail silencieux mais en même temps efficace, dévoué et honnête. Trois conditions incontournables pour nous, en réciprocité à notre effort gigantesque pour le sauvetage sur le terrain.

C´est ainsi qu´on a commencé l´avènement d´une " ère nouvelle " pour nos galgos en Belgique. Maintenant Dominique Dely, est devenue notre déléguée en Belgique, à travers son Association " Amour de galgos " dont nous sommes fiers et nous envisageons à l'avenir une étroite collaboration.

Depuis plus d´une quinzaine d´années qu'Amigos de Los Galgos est établie, c´est la première fois que nous plaçons correctement des galgos en Belgique.


A l'heure actuelle, environ 70 galgos dont la plupart viennent du refuge de P. Muñoz ont déjà trouvé un destin digne en ce pays, grâce à Dominique et son équipe d'Amour de Galgos, et ce, depuis le mois de mai de cette année.


Je veux aussi remercier l´équipe d'Amour de Galgos au nom du Loli et des bénévoles du refuge de Pedro Muñoz qui apprécient beaucoup Jacques et Dominique pour leur engagement par rapport au refuge de Pedro Muñoz.

Egalement, nous tenons à remercier tous les ADOPTANTS belges et ceux du Nord de la France qui ont adopté un de nos chiens par l'intermédiaire de Dominique Dely.

Nous sommes aussi très soulagés car Dominique et ses responsables français, s´occupent aussi de quelques adoptions dans le Nord de la France et nous dépannent s´il le faut. Cela est une grande aide pour nous ! De plus, elle est toujours présente pour nous aider pour quelques covoiturages en France et nous apporter les dons provenant de la Belgique mais aussi de la France, pour nos refuges espagnols.

Ces dons iront principalement au refuge de P. Muñoz avec lequel nous travaillons en priorité car c´est là que sont recueillis de nombreux galgos. Donc, ils en ont besoin.


Merci à tous nos bienfaiteurs Belges qui aident nos refuges espagnols, et surtout nos ADOPTANTS et toutes les familles d´accueil qui aident Amour de Galgos dans sa mission de sauvetage !

De même, nous voulons remercier les vétérinaires qui reçoivent nos galgos à leur arrivée en Belgique et les examinent soigneusement avant de les confier à leur nouvelle famille.


Grâce à votre aide, environ 70 galgos ont trouvé un foyer d´amour en Belgique au cours de l´année 2008.

Par ailleurs, on doit remarquer, que la priorité pour nous ainsi que pour Amour de Galgos est toujours la qualité des placements et pas la quantité, nous sommes sur la même longueur d´onde par rapport à ce sujet.




La plupart des galgos proviennent de P. Muñoz mais aussi d´autres refuges partout en Espagne comme l'Andalousie, Tolède, Palencia et Madrid.

D'ici, nous envoyons notre plus profonde gratitude aux centaines de personnes belges solidaires à notre combat et qui se sont mobilisées pour aider nos malheureux !

Pour voir le recit de tous les voyages en Belgique, visitez la rubrique "reussites-08".




ACTIVITÉS :

En France durant l´année, nous avons placé 90 galgos, 16 podencos et 3 croisés galgos podencos.

Grâce au dévouement de Cécile Prat et des autres personnes qui l´ont aidée pendant toute l´année. Nous avons eu 6 retours au total, il s'agissait de galgos qui avaient été placés en 2007 . Ils ont été tous repris, mis en sécurité et ils restent à adopter : Sancho, Quijote , Willy, et Antoñita et le doux podenco Neko , qui attendent encore une âme généreuse.

L'urgence est surtout pour " Sancho et Quijote " en accueil chez notre amie Joanna Simn.

Sauvetages sur sol Français :

A notre tâche habituelle, cette année nous avons dû ajouter deux sauvetages sur le terrain Français c´est ainsi que nous avons dû nous rendre en France pour faire le " re sauvetage " de deux de nos chiens, échappés de chez leurs adoptants.

Luni

Le premier fut en Mai dernier concernant de la galga Luni, nous nous sommes rendus près de Bordeaux depuis Madrid , voyage fait dans la journée, pour récupérer Luni, qui s´était enfuit de son chez son adoptant.

Nous avions quitté Madrid à 5 heures du matin et avec une pluie forte et incessante, nous avons rejoint Ana et Diana à Burgos. Toutes les deux sur la photo ci-dessous.

Nous sommes arrivées sur place à midi.

Heureusement ce voyage fut couronné de succès car la chienne a été attrapée et maintenant elle se trouve en Espagne. C'est Ana qui l´avait accueillie, qui l´a finalement adoptée et Luni partage aujourd'hui sa vie avec l´autre galga qui nous avait aidé sur le terrain pour l'attraper ce jour là.

A gauche , Ana et Luni recuperée avec sa copine Voir réussites Mai

Wanda

Le deuxième sauvetage et le plus coûteux et fatiguant a été pour essayer de récupérer la podenca Wanda podenca provenant du refuge de Las Nieves.

Wanda s´était échappée de la maison de ses adoptants au mois de Mai, elle errait dans le bois et venait toutes les nuits aux portes d'une dame qui lui donnait à manger dans une gamelle .

Après avoir pris certaines mesures et fait différentes tentatives entre nous et l´adoptant : darde hypodermique, louer une cage à trappe pour quelques jours, etc.. sans aucun succès, en Espagne, nous étions au désespoir, de voir une de nos chiennes dans les bois et nous étions très inquiets au fur et à mesure que la période de la chasse qui devait commencer en Septembre, approchait

L´adoptant partait en vacances, ses parents venaient mettre une gamelle tous les soirs.

Donc à cette époque, n'ayant personne en France et dans les alentours, qui aurait pu acheter à notre nom bien sûr, une cage à trappe pour la mettre en permanence aux portes des adoptants où la chienne allait toutes les nuits, en espérant qu'un jour elle rentrerait

et comme nous ne nous manquons pas de courage et que nous sommes habitués à toujours mettre en oeuvre tous les moyens à notre portée pour ne pas risquer la vie d´un chien sauvé en Espagne avec autant d´efforts , nous avons décidé de tout faire nous mêmes depuis l' Espagne pour essayer de l´attraper en laissant la cage en permanence pendant quelque temps

Le 22 Juillet, nous sommes parties, Cristina de Palencia et Nuria de Amigos de los Galgos, avec la cage à trappe que nous avions achetée en Espagne pour l´occasion, toute prête déjà dans notre fourgonnette, pour aller l'installer aux portes des adoptants, qui habitaient en Auvergne, près de Saint Hyppolite.

Nous avons parcouru des milliers de Kms , depuis Madrid jusqu`en Auvergne. Dans la route que nous devions faire, c´est Sylvie Malavialle à Mont de Marsan, qui nous a offert le séjour pour nous reposer de ce si long trajet. Les deux nuits à l'allée puis au retour, nous avons pu bénéficier d'un bon lit et d'un bon dîner.

Après nous avons logé pendant deux nuits dans un hôtel à Châtel Guillon, seulement Cristina n'a dormi dans le lit qu´une nuit car la seconde nuit après notre arrivée elle a préféré rester dans la fourgonnette aux portes de l´adoptant pour essayer de voir Wanda et de l´attraper.

Elle voyait la chienne mais au moindre bruit celle-ci partait en courrant. Nuria resté reveillée toute la nuite dans l´hotel en cas où il aurait fallu y se rendre.


Nous n'avons pas réussi à l´attraper et nous avons dû repartir en Espagne très attristées en laissant la cage bien installée et préparée. Mais malgré tous nos efforts, la chienne ne rentrait pas dans la cage.

Nous avons également disposé de nombreuses affichettes un peu partout dans la région pour offrir un maximum de chances à Wanda d'être retrouvée…

Sur les photos on peut voir Cristina en pleine Auvergne en mettant les affichettes et en pleine operation logistique de rechercher la chienne.



Au mois de Septembre, lorsque l´adoptante , Véronique est rentrée de vacances, elle s´est donné du mal pour que petit à petit la chienne voit les autres chiens de sa voisine, elle a alors détourné la gamelle peu à peu jusqu`à ce que …tiens !!!! La chienne se décide à rentrer chez la voisine pour rejoindre les autres chiens…

Cela fut une JOIE immense pour nous, et notre chère Nounou , Noëlle qui l'a adoptée. Maintenant Wanda est donc au calme avec une autre podenca, de ses amies, provenant du refuge de Las Nieves, c´est Luthar, toutes les deux vivent heureuses et jumelées. ( Voir Photo ).

Un grande merci à Véronique pour sa coopération et aussi à Cristina pour s´être autant occupée de cette chienne.

Je veux remercier aussi Nicole Tharsis qui, suite à notre offre de prêter la cage pour essayer d'attraper un autre galgo en errance depuis longtemps, s´est rendue chez Véronique pour aller chercher cette cage.

Travaux au Refuge de P. Muñoz

Ce mois de Décembre, nous venons de faire bâtir, avec le soutien de Amigos de los Galgos, une nouvelle chambre fermée et bien isolée dans le refuge à Pedro Muñoz pour pouvoir héberger a l´abri plus de chiens, surtout des galgos qui attendent par dizaines le prochain mois de Janvier après de la saison de la chasse.



Nous sommes ravies, car les chiens sont tous au chaud dans leurs paniers et avec tous les soins que Loli et Irene leur prodiguent chaque jour.

Vous pouvez voir, sur la photo, le refuge inondé avec de la pluie, et Princesa repose tranquille au chaud à l´interieur à la chambre , dans son panier.

Campagnes



Nous avons continué, avec les manifestations synchronisées commencées déjà fin 2007, sous le titre " Reveille-Toi " face au siège du parti au gouvernement pour revendiquer une nouvelle Loi Nationale de Protection Animale ainsi que le changement du Code Pénal pour punir les tortionnaires.

On continue avec ces manifestations mais encore on n´a pas eu aucune résultat.

Egalement, la Concertation le 21 Septembre près du Palais de La Moncloa pour les Droits des Animaux.




A Mont de Marsans, Laetitia Despierres , avec l´aide efficace de Sylvie Malavialle qui nous l´avait permis, avait monté un stand de sensibilisation pour le sort des galgos Espagnols. Cet évènement à eu lieu au mois Mai dernier et a été un succès.



IN MEMORIAM

C´est avec chagrin que nous avons vu partir deux de nos galgos bien aimés Nazareth en Belgique, percuté par une voiture et la pauvre Libra, décédée à cause de la maltraitance subie France.

Nous remercierons toujours Carole en région parisienne, de l´avoir prise tout de suite dès qu'elle a appris qu´elle était maltraitée.

Carole, a été un ange d´amour pour cette chienne, elle l´a eue pendant quelques mois en essayant de la faire récupérer et en lui donnant le meilleur des soins.

Nous avons beaucoup pleuré et nous ressentons encore sa cruelle perte.

Elle est morte sur le sol Français, dans les bras de Carole, entourée d´amour, de câlins et de douceur.

Et voilà le message emouvante de Carole : LIBRA, tu es arrivée dans ma vie une froide nuit de septembre. Dès que je t'ai vue, j'ai su que tu étais une petite fée, une petite étoile très spéciale qui ne me quitterait plus...

Tu as illuminé ma vie pendant près de 3 mois LIBRA, tu étais la gentillesse, la douceur et la bonté incarnée.

Je sais que tu aurais voulu rester près de moi plus longtemps mais que ton petit corps n'a pas eu la force de lutter.

Je sais aussi que si tu le pouvais tu reviendrais vers moi en courant et tu sais que moi aussi, je viendrais te rejoindre en courant ma LIBRA !

Sache LIBRA que je t'ai aimé dès que je t'ai vue et que jamais je ne t'oublierai, tu resteras un Ange tombé du ciel pour moi et qui l'a rejoint beaucoup trop tôt !

Tu es à présent aux côtés de tous tes compagnons de misère galgos ou autres et vous êtes tous heureux ensemble, c'est la seule chose qui me console un peu, au milieu de l'immense peine qui me submerge... Je t'aime LIBRA à l'infini, tu resteras toujours dans mon cœur et dans mes pensées.

Part petit Ange te reposer maintenant, tu l'as bien mérité !!

Nazareth , décédé en Belgique, lors de la promenade habituelle a été percuté par une voiture et mort sur le coup.

Je tiens au passage à signaler que ces gens dans leur voiture après l'accident ne se sont absolument pas préoccupés de mon Nazareth, mais uniquement de leur capot de voiture.

l'indifférence c'est ça aussi !

Et voici la poesie qui Brigitte sa mamam a voulu le dedier, un passage du "Dormeur du Val" de Rimbaud (octobre 1870) - c'est triste, mais c'est tellement ce que je ressens.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle, dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaÏeuls il dort. Souriant comme
Sourirait comme un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.


Les parfums ne font pas frissonner sa narine .
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges aucôté droit.


Après ces mots aussi tendres, nous voulons adresser une pensée particulière à ces deux chiens qui sont maintenant devenus !! deux étoiles dans le ciel!!.

Vous restez dans notre coeur pour toujours.

MERCI DE CONTINUER À NOUS SOUTENIR DANS NOTRE COMBAT EN ESPAGNE

NOS MEILLEURS VŒUX DE NOEL 2008 ET BONNE ANNÉE 2009





Septembre 2008


SITUATION DANS LA FOURRIÈRE À OLIVENZA-BADAJOZ

TEMOIGNE DE ROSA BIENFATRICE DE CE REGION.



INTRODUCTION

Depuis "Amigos de los Galgos" nous voulons lancer cet appel d´aide pour notre copine Rosa de Badajoz, que nous avons connue lors du placement des galgos à elle par notre intermédiaire.

Nous avions déjà beaucoup entendu parler d´elle par notre éternelle amie Maria Luisa, la présidente de las Nieves, l'un des refuges le plus grand d´Espagne, et qui l´aide énormément quand elle le peut.** voir photo ci-dessous.

Elle est entièrement dévouée à sortir quelques chiens de la fourrière d´Olivenza, en mesure de ses possibilités ou du moins elle essaye surtout d´empêcher qu´ils y rentrent. Elle recueille beaucoup de chiens chez elle..

Elle a 30 chiens en ce moment.
Elle a une tâche solitaire dans cette zone, elle travaille sans arrêt pour sauver le plus d´animaux possible avec ses faibles recours aussi bien humains que financiers.

On doit se rendre compte que souvent les animaux auxquels elle apporte son aide sont trouvés dans des situations pénibles, comme vous pouvez le voir sur les photos.

Les horreurs qu´elle témoigne au quotidien sont infinis, c´est pour ça que nous avons voulu transmettre ce message d´appel d´aide dont elle a tant besoin.

Dans cette région, il existe , comme c'est habituel dans cette partie d'Espagne, de nombreux chiens abandonnés car il s´agit d´une grande zone de chasse et surtout de la chasse avec le " galgo ".

Bien qu'il y ait aussi d´autres races de chiens qu´on utilise pour la chasse et qu´on abandonne, comme les podencos et pointers etc….

Dans cette région, il existe, comme c'est habituel dans cette partie d'Espagne, de nombreux chiens abandonnés car il s´agit d´une grande zone de chasse et surtout de la chasse avec le "galgo". Bien qu'il y ait aussi d´autres races de chiens qu´on utilise pour la chasse et qu´on abandonne, comme les podencos et pointers etc…

C´est très normal de voir des images épouvantables de mauvais traitements et d´horreur de galgos et d´autres animaux, qui viennent de cette région d´Espagne, Extremadure.

Dans cet exposé elle nous donne toutes sortes de donnés et de chiffres, contribuant ainsi à nous faire une image très éloquente de la situation qu´elle veut décrire.

Merci Rosa pour ton message.

*** Precision: Ne pas confondre cette fourrière "provinciale" qui recueille les chiens de toute la province de Badajoz qui est énorme, avec la fourrière de la municipalité de la ville de Badajoz qui recueille seulement les chiens de la ville.

Et voici la transcription littérale du message de notre amie: :



1.- QUI SUIS-JE ?

Je m´appelle Rosa Maria Fernandez Salgado et habite DANS un village de la province de Badajoz. Depuis 20 ans environ j´essaie de faire quelque chose pour la défense et la protection des animaux. En Extremadure, où j´habite, depuis 7 ans (quand j´ai pris la décision de retourner à mes origines). Maintenant j´ai 20 chiens en accueil. La province de Badajoz, avec une surface de 22.475 Km2 , est la plus grande province de l´Espagne, c´est un terroir où le milieu paysan est le plus abondant, et par conséquent il y a un grand nombre de chasseurs.

II.- QUELLE EST LA SITUATION ?

Premièrement, on doit signaler que, bien qu´il y ait différentes Associations pour la Défense des Animaux dans toute la province de Badajoz, aucune d´elles n´a de refuges ou SPA´s pour les animaux, seulement il y existent les fourrières (qu'elles soient de la municipalité de la ville ou de la province entière) pour recueillir les chiens qui sont abandonnés.

A Badajoz, il y a les suivantes fourrières :

-Celle de BADAJOZ, la capitale, (la ville de Badajoz), elle est gérée par la Mairie où collabore l´Association Acam;

-Celle de ALMENDRALEJO, (gérée par l´Association Recal )

- Celle qui appartient aux trois villes MERIDA, VILLANUEVA DE LA SERENA, DON BENITO (gérée par l´Association Anima).

La FOURRIÈRE PROVINCIALE de Badajoz qui se trouve à Olivenza, et qui a commencé à fonctionner en Mars de 2006, et elle est gérée par une entreprise privée avec la subvention de la Diputación Provincial (Le gouvernement de la province).

"Aucune Association Protectrice de Badajoz" ne collabore ni travaille avec cette fourrière, qui est de catégorie provinciale, et couvre la province (c´est à dire 22.475 Km2), sauf les villages où il y a une fourrière municipale de la mairie.

Les animaux qui viennent à cette fourrière sont pris en charge par les employés de l´entreprise privée qui la gère et ce sont les fonctionnaires de la Diputación (laceros, chasseurs au lasso) qui les attrapent et les transportent jusqu`à là. Sauf eux, personne ne qui s´occupe d´eux.

L´envergure des chiffres des chiens dans cette fourrière provinciale est terrifiante et représentative de l´état d´abandon des animaux de cette région. Les chiffres parlent par eux mêmes: ANNÉE 2007

TOTAL DE CHIENS QUI RENTRENT: 2493

ADOPTIONS: 179, ce qui représente un peu plus du 6%

EUTHANASIÉS: 2.314, ce qui représente 94%

LE FAIT QUE DE CE TOTAL (2.493) UN PEU PLUS DE 27% CORRESPONDE AUX GALGOS EST TRES REVELATEUR.. EN 2007, 647 GALGOS ÉTAIENT RENTRÉS À LA FOURRIÈRE PROVINCIALE DE BADAJOZ.

ANNÉE 2008 (jusqu'au 31-5-08)

TOTAL DES CHIENS QUI RENTRENT: 1327

GALGOS: 329

Le coût de chaque chien qui vient à la fourrière est de 200 euros pour les autorités administratives.

Un pourcentage très élevé (j´oserais dire 75%) du total des chiens qui viennent à la fourrière sont amenés par leurs maîtres et le reste sont recueillis errants dans la rue.

Les chiens amenés par le maître on les garde pendant 10 jours, ceux qui sont recueillis errants 20 jours, après cette période, s' il n´y a personne qui va les chercher ou qui les adopte ils sont euthanasiés.

Pourtant ces chiffres bien que douloureux et honteux ne représentent pas le nombre d´abandons à Badajoz car on doit y ajouter le grand nombre de ceux qui rentrent dans les fourrières municipales des mairies de chaque ville et aussi tous ceux qui ne sont pas recueillis .

A l´origine de cette situation dramatique il y a :

PREMIER.- Le grand nombre de chasseurs qui, en général, ont plusieurs chiens avec lesquels ils font de l´élevage sans contrôle afin d´arriver à avoir des "exemplaires" merveilleux pour leur but: " la chasse ".

On a même essayé d´améliorer la race avec le croisement des espèces par exemple renards et podencos !!!!!!.

Si le chien ne correspond pas à ce qu´on attend de lui, il sera rejeté : abandonné ou amené à la fourrière .

Dans cette région on fait de la chasse et on pratique aussi bien le gros gibier (pour lequel on utilise un troupeau de chiens, entre nous connu comme "rehala " parmi lesquels, les podencos sont très importants ainsi que les dogues argentins) que le petit gibier dont la plus importante c´est la chasse à galgo pour poursuivre et chasser les lièvres.

Les chiffres de la chasse dans toute la région sont aussi significatifs

-Nombre et licences delivrées en 2006: 75.345

-Nombre de chasses gardés dans la region: 3441

-Activités cynégétiques en 2006/2007: 5.500

-Contribution à l´économie de la région d´Extremadura: 1.800.000 euros

La chasse sert pour dynamiser l´économie de la région, le budget est de 300 millons d´euros environ, dans des secteurs comme la restauration, l´hébergement, le commerce d´armes et de munitions, contrats d´assurances, ventes de nourriture pour les animaux et de viande de la chasse.

Avec ces donnés, il est évident que ce serait utopique et un rêve illusoire demander l´interdiction de la chasse pour résoudre le problème.

DEUXIEME.-
Le manque de contrôle à cause du manque d´attention et le laxisme des Autorités concernées (régionales et locales) qui semblent ignorer le problème et dont la seule contribution est recueillir et faire disparaître les chiens qui viennent pour laisser la place aux nouvelles rentrés, s´établissant ainsi le cycle de la " mort annoncée " , comme dit le proverbe espagnol: "chien mort, la rage est finie". Je crois que pour illustrer tout ce qu´on vient d´exposer on doit faire ressortir le fait qu' il existe une Loi de Protection des Animaux datée de 2002 (Loi 5/2002), et après 6 ans après sa création, les autorités n´ont développé aucun règlement permettant l´application de cette Loi, donc elle se résume à rien.

Il faudrait développer les règlements suivants par rapport à cette Loi:

-Enregistrement des chiens de chaque municipalité
-Règlement pour agir sur l´identification des chiens.
-Règlement pour les animaux à l´expérimentation.
Et beaucoup d´autres qui dorment sur une absence de réglementation.

TROISIEME.- Le vol des chiens, est une pratique épouvantable mais fréquente, qui touche surtout les chiens de chasse provoquant l´abandon de beaucoup d'entre eux après avoir été testés pour la chasse et qui ne sont pas à la hauteur.

QUATRIEME.- La tâche insuffisante et courte des associations protectrices dont l´existence est relativement très récente et qui généralement ne sont pas trop ambitieuses face à la grande portée du problème.

CINQUIEME.- Culture nulle des adoptions. La plupart des chiens de chasse ont été rejetés par leur maîtres, et s´ils gardent des femelles c'est pour faire de l´élevage.

Par ailleurs, et à cause de la reproduction sans contrôle, il y a souvent des portées non souhaitées qui dans beaucoup de cas sont données sans aucun surveillance ni garantie à n´importe qui (des voisins, des annonces, etc..) et elles finiront leurs jours dans les fourrière.

C´est ironique, que la stérilisation soit un sujet "tabou". car on considère aller "contre la nature", mais on ferme les yeux si on élimine des portées par des méthodes de cruelles (noyées, battus contre les pierres, jetés vivants dans des sacs plastiques dans la poubelle, etc..).

Sous tout ce comportement il y a une conception instrumentaliste pour laquelle les chiens ne sont que des outils, et pas des être vivants. Cette conception est fermement ancrée dans l´inconscience collective des sociétés principalement rurales et des chasseurs.

III.- MON PROJET

Mon projet c´est d´ouvrir le chemin de l´espoir pour quelques uns des condamnés qui ont fini à la fourrière provinciale en leur offrant une autre chance.

¿Comment faire ca?: Par la création d´une petite Association Protectrice qui puisse servir de lien entre les chiens de cette fourrière provinciale et les adoptants potentiels.

C´est pour ca que je fais cet appel d´aide et de soutien à toutes les Associations Protectrices , nationales ainsi qu´étrangères et tous particuliers qui seraient prêts à collaborer avec moi.

C' est une blague un peu cruelle de dire qu' euthanasier un chien ou le sauver et l´adopter coûte pareil (200euros plus ou moins)

Avec cet argent on peut faire les vaccins, stérilisations, identifications et analyses.

Je voudrais remercier de tout mon cœur tous ceux qui ont lu mon message, au moins pendant ce temps ils auront été importants pour quelqu´un.

Je veux aussi exprimer ma gratitude à l´Association Protectrice de Las Nieves, qui a été la seule a sortir les chiens de cette fourrière quand elles l´ont pu. C´est grâce à Las Nieves que beaucoup d´entre eux on eu une deuxième chance.



FDO.: ROSA MARÍA FERNÁNDEZ SALGADO

Pour aider:
Contact directement à Rosa en espagnol: 0034627039170

ou Amigos de los Galgos en francais: 0034917661258

email: levriers@levriers.net

Compte de la banque pour Rosa: IBAN es 910182 2883 38 0201517861

Copyright: Amigos de los Galgos.

Pour reproduire cet texte utiliser ce lien:
"http://www.levriers.net/actualites-08.html#olivenza"




-------------------------------------------------------------------------------

Septembre 2008

CONCENTRATION A MADRID POUR LES DROITS DES ANIMAUX

Concentration dans les alentours de la siège du Gouvernement, Palacio de la Moncloa, pour la Défense des Droits des Animaux dans notre pays.

Encore une fois de plus, on demande :

une LOI NATIONAL DE PROTECTION DES DROITS DES ANIMAUX.

- Pénalisation auprès de la Justice pour les mal traiteurs des animaux et pour ceux qui les abandonnent.

- ne pas donner de subventions publiques ni aucune soutien financier aux acts de torture physique ou psychique des animaux de la part de l´Etat national ou de les gouvernements régionaux.

Cette Concentration aura lieu le 21 de Septembre de 2008 à 12 heures

Face au "Palais de la Moncloa"- Madrid.

Soutenez nous avec votre signature

Pour plus d´info, visitez le site de la Concentration


Avril 2008

CAMPAGNE DE SENSIBILIZATION DE NOTRE ÉQUIPE ANGLOFRANCAIS EN FRANCE

Encadré dans le jour international du CHIEN :

Sandy, anglophone, et coordinatrice de Amigos de los Galgos, pour la communauté anglaise en France, avec son amie et au même temps, notre très chère Joanna, aussi anglophone et qui à son tour nous aide enormement pour sortir d´Espagne nos galgos malheureux ( grâce à elle plus qu´une dizaine de galgos de ADLG ont trouvé un foyer aimant ),ces deux femmes , magnifiques, elles ont pris l´emouvante initiative de faire une journée de sensibilisation à Carcassone,et tout autour d´elles, sur la situation des galgos en Espagne. Il y a eu une jolie promenade avec les galgos dans la zone et elles ont distribué de petites feuilles explicatives. Les "stars" de ce show, ont été nos chiens : ADONIS, adopté par Sandi et YOR, avec Joan Taylor son adoptante,(photo ci-dessous ) en plus, BRENDA, SARA, OFELIA, SAMBA, EVA...................

_____________________________________________________________________________________________ Et voilà le texte anglais qui nous a passé Joanna:

International Day of the Dog

Carcassonne area

A gaggle of Galgos come to town....

The International Day of the Dog....April 27th, 2008. It is an event worth celebrating, and more importantly, worth using to further the cause of the Galgos, those poor Spanish greyhounds whose lives are a million miles away from the happy, comfortable lives of most of our pet dogs.

I had intended to follow Beryl's inspired lead and to organise a walk to raise money, but time ran out on me and I began to quake at the thought of the legalities and many tons of paperwork that Beryl had so (seemingly!) effortlessly coped with....so I had to re think. A while ago, volunteer helper Jackie Stewart had suggested holding a series of 'Awareness Days' to raise the profile of the Galgos plight, and to hopefully find new adoptants, foster families and coat sewers. (And that's people who sew dog coats,by the way, not drains that run from toilets!! Oh the joys of the English language!!)...so the idea was born...

Sunday, April 27th saw Sandi Leach (with 7 years history of helping the Galgos through Amigos de los Galgos), Joan Taylor (who recently adopted her first Galgo) and myself arrive in Castelnaudary main square decorated with badges, and armed with a sackful of leaflets. We were aided and abetted in this task of raising awareness by the stars of the show, GEORGE (formerly Adonis), GEORGIE (formerly Yor), EVA, SAMBA and OFELIA...all adopted or fostered Galgos willing to do a little charity work for their supper!

We had been a little uncertain of our likely reception at first, but we need not have worried. The Galgos attracted so much attention, all of it positive, and we almost ran out of leaflets before lunchtime. Many of the French we met had already seen the sad tale of the Galgos on television, and were pleased to see some of the lucky ones who have been rescued, and interested to find out how they might help the many more left stranded in Spain. One man was overjoyed to have a point of contact, as he decided after seeing the programme that he wanted to adopt at least one and maybe more of these lovely dogs, but had no idea who to contact in order to set the wheels in motion. Several bar owners asked us for a pile of the leaflets, to keep in public view, and other people simply petted the dogs and commented on how gentle they were, contrary to what they had expected.

We retired, in true French fashion, back 'chez moi' for an alfresco lunch in the sunshine, while the Galgos snoozed in the cool of the back garden, the house and the barn. After lunch we headed for Carcassonne, (our number had dwindled by then as Joan and Georgie had had to leave us for horsey duties elsewhere) where once again we paraded the dogs through the town, sat at café tables and generally chatted to anyone who showed an interest. (Well, I have to be honest here...I chatted to anyone who spoke English and who showed an interest...Sandi manfully chatted in French too...very impressive!) There weren't as many people around as we had expected in Carcassonne, sadly, but all the same we managed to get a good few leaflets handed out and left in bars and cafés, and once more the gorgeous gaggle of Galgos made a great impression.

So, tonight we are all tired out, the Galgos and us....we didn't raise money, but hopefully we raised awareness and maybe even found the Galgos a new friend or two. Fingers and paws crossed!

BRAVO FOR YOU BOTH AND GRATEFUL FOR EVER.- Nuria.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


AMIGOS DE LOS GALGOS EN BELGIQUE. Rassemblement à Florenville.
Venez nombreux!!!

VENEZ NOMBREUX NOUS SOUTENIR ET AMENER
VOS AMIS !!!


Nous serons à la disposition de toutes personnes
désirant des renseignements.

Adresse du jour:

L'Auberge Fond de Nanty"
1 rue de Nanty
6820 Florenville
Belgique



-Au Menu-

Assiettes gaumaises
ou
Pâté gaumais (c'est une tarte à la viande)
ou
Tartines avec pain d'abbaye d'Orval et jambon de ferme
ou
Fromage de l'abbaye

"Bière trappiste d'Orval et plus de 100 autres dont beaucoup d'artisanales"

! Menu servi en permanence toute la journée !--

! Promenade canine accessible à tous !

Tous les toutous sont les bienvenus !

Participation: 2 €/personne au profit des galgos

Dominique:

Déléguée pour l'Association Amigos de Los Galgos

http://galgos-espagnols.oldiblog.com

www.levriers.net






Mars 2008


Un membre du parti politique PP,(la droite) s´amuse en torturant des chats

Deux jeunes appartenant au parti politique de la droite espagnole PP, candidats en 2007 à l'élection du mandat de maire d´un village à Toledo, ont été surpris et photographiés en train de torturer des chats pour s´amuser.

Et voilà les images qui parlent d'elles mêmes :

COMMENT VOULEZ QUE L'ON AVANCE DANS LA PROTECTION ANIMALE DE CE PAYS!!!!


Février 2008

DEUXIEME JOURNÉE DE PROTESTE FACE À LA SIEGE DU PARTI AU GOUVERNEMENT PSOE

Encore une fois de plus Amigos de los Galgos a assisté à une manifestation qui a eu lieu face au siège du PSOE. C´est la sixième manifestation synchronisée dans tous les provinces d´Espagne.

Sous le devise "REVEILLE-TOI" , des activistes de la protection animal se sont données rendez vous , pour demander au gouvernement une Loi Nationale de Protection Animale ainsi que un changement du Code Pénal pour mettre fin à la barbarie infligée aux animaux.

On a été là pendant 2 heures et dans le froid de ce soir d´hiver à Madrid et demandant à grands cris que le gouvernement se bouge pour la defense des "sans voix".

A cette époque les fourrières espagnoles sont pleines de galgos qui attendent la mort.

Il y a de la maltraitance animal chaque jour dans notre pays sans que les malfaiteurs soient punis.

C´est la dernière manifestation de cette législature. On a accordé se donner rendez vous et se rencontrer prochainement après les élections et quand un nouveau gouvernement soit constitué.

Toujours, nous serons engages a revendiquer le bien être des animaux, car notre combat ne s´arrêtera jamais.



---------------------------------------------------------------------------------------------

TRAVAUX DE P. MUÑOZ ACCOMPLIS- ENCORE LE REFUGE EST PLEIN !!

ENCORE UN SOS POUR P.MUÑOZ!!


AVANT LES TRAVAUX, LE REFUGE, CHIENS ET LOLI :



LES TRAVAUX:

Nous voulons vous informer de que les travaux de P. Muñoz ce sont déjà finis. On a fait un tout simple bâtiment de brique rouge , sans peintre ni autre recouvrement avec 3 pièces à l´abri. On n´a pas eu buget pour faire plus.



Encore il faudrait de mettre le sol de béton et quelques autres petits améliorations, mais on n´a pas eu montant financier pour faire plus. Malgré ca, on est très ravies de voir comme nos galgos cet hiver on séjourné à l´abri du froid, le verglas et la pluie.

On vient de faire gratuitement, par un ami du refuge l´installation électrique pour avoir de la lumière à l´interieur comme ca on pourrait mettre des radiateurs electriques en cas de extreme froid ou humidité.



REMERCIEMENT :

Une fois de plus nous voulons remercier les gens qui nous ont aidé à matérialiser les travaux à ce petit refuge dans le cœur d´une région très renommée pour la chasse à galgo, et qui chaque année fait autant de super boulot pour en sauver des galgos maltraités ou abandonnés , ce super refuge dont parle, c´est PEDRO MUÑOZ dans la region de Castilla La Mancha.

Chères amis de partout, avec votre contribution ca nous a soulagé un peu pour payer l´emprunte qu´on a du prendre car c´était urgent absolument faire construire ce petit bâtiment.



Dès Amigos de los Galgos on a cherché déjà depuis le début de l´année des foyers au chaud et pleines d´amour pour 40 galgos qui sont en sol francais, ou belge, dont 30 viennent de P. Muñoz, le reste viennent d´autres refuges de partout en Espagne ou sauvés par nous directement.

Ca a entraîné de frais vetos astronomiques, on a eu de pneumonies, d´hospitalisations d´urgence, de pattes cachés de problèmes de blessures mal ressoudés etc…

On a eu beaucoup de frais vetos ( 14000 euros!!!!!! facture de la clinique P. Muñoz ) et encore on doit finir de payer l´emprunte de travaux.

SITUATION ACTUEL :

Nous sommes dans le fin saison de la chasse on vient de justement " vider " un peu le refuge mais on reçoit des galgos chaque jour presque, et parfois 3 ou 4 galgos par jour ou même 9 ou 10 galgos on vient de recevoir deux jours la semaine dernier.



On a fait un sauvetage d´où viennent de petits chiots , l´un deux était mort de faim, dans l´os, tous les autres on a du les amener à clinique et les traiter d´urgence.

Comme ca on a déjà encore de nouveau 40 ou 50 galgos en attendant dans le refuge. Le cycle commence à se répéter et à se répéter et jusqu`a au infini.

Qui peut faire face à cette honte !!!



POURQUOI LES PRENDRE ? :

Ces galgos qui vont aux portes du refuge de la main de son maître, on connaît bien qu´on doit les accepter car si non ils ne les amèneront pas à la fourrière étant donné que ca leur coûte des frais et pour eux un galgo ne vaut ni ca, ni 20 ou 30 euros.

Donc qu´ils sont prêts à se défaire au " plus gratuit et au plus vite ", sinon vous pouvez vous imaginer la façon de comment ces chasseurs ou gitans, vont mettre fin à sa vie…..


Sous la photo un galguero "gitan" se defait de deux galgas, nos amies francaises Cecile Prat et Cécile Voisin étaient temoines de la situation




SITUATION TRAGIQUE EN ESPAGNE

LES FOURRIÈRES : La fourrière à côté du refuge, est aussi pleine en permanance ces jours, pour l´instant, 80 galgos attendent. On a en sorti quelques uns quand on a pu, mais par l´instant c´est plus urgent sauver ceux qui viennent aux portes du refuge pour des raisons exposées avant.

Sous la photo des galgos qui viennent de la fourrière et sont pris par Loli de P. Muñoz




On ne peut pas sauver tous, il n´y pas les moyennes, ni d´endroit ni d´argent ni humaines, on fait déjà un effort titanesque pour ceux que les galgueros ou gitans nous servent à nos portes chaque jour. Loli, qui gére le refuge est au ras du bol. Ils ne sont pas nombreux là pour aider.

En général, toutes la fourrières espagnoles partout ont une moyenne de 70 ou 80 galgos pour faire euthanasier.

Il y a celle de Badajoz, Olivenza, ca doit être l´horreur ,Guadalajara ,Cuenca, Toledo, Palencia, Sevilla, Cadiz, etc etc…

C´est vrai qu´on ne peut pas y arriver à vider les fourrières, c´est fou, mais au moins nous voulons consacrer notre effort à sauver ceux qui peuvent avoir une agonie terrible ou que nous soupçonnons qui pourraient suivre une maltraitance, ceux du sauvetages ou qui nous amènent au refuges.

MERCI DE NOUS AIDER COMME VOUS LE POUVEZ :

Financièrement: En ce moment il y a une facture de 14.000 euros chez le veto à P.Muñoz!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! à la suite de la prèparation pour l´adoption de plus que 40 galgos et l´ hospitalization d´autants chiens malades avec de pattes cassées o de pneumonie de cet hiver.



ou en accueillant ou adoptant en securité et en réfléchissant, on ne voudrait pas vous coincer ou obliger et qu´on fasse des adoptions ou accueils à la va vite et compulsivement pour un sentiment momentanée de la peine.

Notre appel a pour but que si vous voulez aider ces martyrs vous le faisiez à fur et à mesure que vous le pourriez et si vos conditions de vie le permettent.

------------------------------------------------------------------------------------------------

Sous la photo nos amies les deux Ceciles lors de son voyage et travail pendant quelques jours au refuge de P.Muñoz




--------------------------------------------------------------------------------------------

Janvier 2008

APPEL D´URGENCE 40 GALGOS A SAUVER -PEDRO MUÑOZ-



*GALGOS à Pedro Muñoz SOS !!!!!!!!!*

Appel d´urgence:

A Pedro Muñoz il y a 40 galgos, -on attend encore plus- chaque jour on trouve des galgos abandonnés aux portes du refuge.

Il n´y a pas de place pour les garder, on les a sauvés de la misère pour leur éviter une mort épouvantable. Il fait froid et nous ne disposons pas de moyens financiers et matériels pour pouvoir agir avec autant de chiens.

Le refuge est saturé et des bagarres souvent éclatent. Chaque jour arrivent à la porte du refuge des galgos rejetés. Pourriez vous nous aider!!!!

Bienvenus à tous ceux qui veulent nous aider!!!

Merci de diffuser cet appel.

Soyez solidaire, sans votre aide on ne pourra pas sauver ces malheureux.

Si vous voulez sauver en chien de ce refuge, comme famille d´accueil ou adoptant, ca est urgent !!!.
Contactez nous.

LEVRIERS.NET